Uneblague
.com

Une blague : vidéos, blagues et images drôles


de George W. Bush


On appelle ca des "Bushims"


> Accueil > Blagues > Les meilleurs blagues > Les perles > de George W. Bush

Envoyer par email

"Il est clair que notre nation est dépendante du grand pétrole étranger. De plus en plus de nos importations viennent de l’étranger"
- Beaverton, Ore., Sep. 25, 2000


Envoyer par email

"Ils m’ont mal sous-estimé"
- Bentonville, Ark., Nov. 6, 2000


Envoyer par email

"C’est évidemment un budget. Y a plein de numéros dedans."
- Reuters, Mai 5, 2000


Envoyer par email

"Depuis maintenant un siècle et demi, l’Amérique et le Japon ont formé l’une des plus grandes et des plus fortes alliances des temps modernes. De cette alliance est née une ère de paix dans le Pacifique."
- Apparemment, George W. Bush oublie un tout petit détail : la Deuxième Guerre Mondiale... Tokyo, Février. 18, 2002


Envoyer par email

"Cet argent est le vôtre. Vous avez payé pour l’avoir."
- LaCrosse, Wis., Oct. 18, 2000


Envoyer par email

"La guerre contre le terrorisme a complètement transformationné les relations USA-Russie."
- [transformationned] Dans le New York Times, Novembre 14, 2001


Envoyer par email

"Le système pénal ressemble à du gruyère. Il n’est pas très efficace."
- Conférence de presse à la Maison-Blanche, Washington, D.C., Fév. 22, 2001


Envoyer par email

"Je crois que nous sommes d’accord, le passé est fini."
- après sa rencontre avec son ex-rival John McCain, cité dans le Dallas Morning News, Mai 10, 2000


Envoyer par email

"Une dictature, ce serait quand même sacrément beaucoup plus simple, il n’y a pas à en douter."
- George W. Bush, Juillet 27, 2001


Envoyer par email

"Je ne suis pas soucieux de préserver les pouvoirs de l’exécutifs seulement pour moi-même, mais aussi pour mes prédécesseurs."
- Washington, D.C., Jan. 29, 2001


Envoyer par email

"C’est très important que les gens comprennent que quand il y a plus d’échanges, il y a plus de commerce."
- Québec, Canada, Avril 21, 2001


Envoyer par email

"Maintenant, les Kosoviens peuvent rentrer chez eux"
- CNN Inside Politics, Avril 9, 1999


Envoyer par email

La guérison d’un patient...

Pendant la visite d’un asile psychiatrique, G.W. Bush demande au directeur quel est le critère qui définit la guérison d’un patient.
- " Eh bien, dit le directeur, nous remplissons une baignoire et nous offrons une petite cuillère et une tasse à thé et nous demandons au patient de vider la baignoire. "
- " Je comprends, dit Bush... Une personne normale choisit la tasse, qui est plus grande. "
- " Non ! Répond le directeur. Une personne normale tire le bouchon de la baignoire. "


Envoyer par email

A l’école

George W. Bush se rend dans une école primaire pour parler aux enfants du conflit armé au Proche-Orient.
Après son discours, il permet une période de questions.
- Alors, qui a une question ? demande Bush.
Un petit garçon lève la main.
- Oui petit, quel est ton nom ?
- Billy, monsieur le président.
- Quelle est ta question Billy ?
- J’en ai trois monsieur le président :
1. Pourquoi les États-Unis ont-ils envahi l’Iraq sans le consentement des Nations Unies ?
2. Pourquoi êtes-vous président alors que Al Gore a eu plus de votes que vous ?
3. Qu’est devenu Oussama Ben Laden ?

La cloche annonçant la récréation se met alors à sonner.
Bush dit qu’il poursuivra la période de questions après la récréation.
Au retour, Bush demande :
- Où en étions-nous ? Ah oui, la période de questions. Y a t-il quelqu’un qui a une question ?

Un petit garçon lève sa main.
- Oui petit, quel est ton nom ?
- Steve, monsieur le président.
- Quelle est ta question Steve ?
- En fait... j’en ai cinq monsieur le président :
1. Pourquoi les États-Unis ont-ils envahi l’Iraq sans le consentement des Nations Unies ?
2. Pourquoi êtes-vous président alors que Al Gore a eu plus de votes que vous ?
3. Qu’est devenu Oussama Ben Laden ?
4. Pourquoi la cloche de la récréation a-t-elle sonné 30 minutes plus tôt qu’à l’habitude ?
5. Qu’est devenu Billy ?