Uneblague
.com

Une blague : vidéos, blagues et images drôles


Les fous


> Accueil > Blagues > Blondes, belges et Compagnie > Les fous

Sous rubriques


> 2


Envoyer par email

C’est un fou qui repeint son plafond et un autre fou arrive
et lui dit :
"Accroche toi au pinceau, j’enlève l’échelle"


Envoyer par email

Docteur ! Docteur ! C’est horrible, je souffre d’amnésie !!!
- Ah bon ! et depuis quand ?
- Depuis quand quoi ?


Envoyer par email

Un fou tourne autour d’une bouche d’égout, en répétant :
33... 33... 33...
Un passant lui demande :
- Pourquoi faites-vous cela ?
- Le fou pousse l’homme dans la bouche d’égout, et dit :
34... 34... 34... 34...


Envoyer par email

Un fou essaie de se pendre.
Il repère une poutre. Il passe une corde autour. Il fait un nœud coulant.
Il met son cou dedans et il se jette dans le vide. Mais patatras ! La corde casse et il s’écrase par terre.
« Nom de dieu ! Dit-il. C’est pas des trucs à faire ! Il y a vraiment de quoi se tuer ! »


Envoyer par email

Un fou est en train d’essayer de démêler un pelote de laine.
Un autre arrive et dit : « Ne cherche pas le bout, je l’ai coupé ! »


Envoyer par email

Deux fous veulent s’échapper de leur asile.
L’un dit à l’autre : « va examiner le portail. S’il est haut, on creuse un tunnel dessous, et s’il est bas, on saute par dessus. »
Plus tard le 2° revient, et lui dit : « On est foutus, il n’y a pas de portail ! »


Envoyer par email

Dans l’asile, un fou se promène avec une brosse à dents accrochée à une laisse pour chien. Le directeur le rencontre, et lui dit : « Qu’il est beau votre chien ! »
Le fou lui répond : « Ne faites pas l’idiot, vous voyez bien que c’est une brosse à dents ! »
Le directeur le libère car il le croit guéri.
Une fois dehors, le fou dit à la brosse à dents : « Tu vois, Médor, on l’a bien eu ! »


Envoyer par email

Dans un asile de fous, il y a une piscine.
Mais celle-ci n’est pas très aimée des fous qui n’arrêtent pas de cracher dedans, si bien qu’elle est remplie non pas avec de l’eau mais avec des crachats ! Un jour, le directeur de l’asile promet de libérer le fou qui nettoiera la piscine.
Un bon mois plus tard, le directeur qui n’y croyait plus s’aperçoit que la piscine est complètement nettoyée. Il convoque alors tous les fous de l’asile et demande qui a nettoyé la piscine.
Un fou se présente.
Le directeur lui demande alors comment il a fait.
Le fou lui répond : « Comme tous les matins, j’ai craché mon mollard dans la piscine, mais il est resté un fil. Alors j’ai du tout ravaler ! »


Envoyer par email

Deux fous complotent pour s’échapper de leur asile.
Pour cela, ils doivent franchir 12 murs. Le soir venu, les deux hommes commencent à escalader les mur.
Arrivés épuisés devant le 12 et dernier mur, ils se regardent, crevés, et l’un dit à l’autre :
« On est foutus, on y arrivera jamais, je suis mort, je ne peut plus avancer »
et l’autre dit : « Bon, tant pis, on rentre à l’asile ! »


Envoyer par email

Dans un asile bondé, le directeur n’arrête pas de chercher des astuces pour en libérer, et donc gagner de la place.
Cette fois-ci, il décide de réaliser un concours d’applaudissements : Il promet de libérer le fou qui réussira à taper dans ses mains.
Tout les fous se présentent, pour avoir une chance de sortir ( Ils sont pas fous ! Quoi que… ).
Le concours commence, mais aucun fou n’arrive à applaudir...
C’est alors que le dernier fou se présente, et arrive à frapper dans ses mains !
Et tous les fous applaudissent le gagnant !


Envoyer par email

- Un fou en interpelle un autre, qui s’est mis une corde autour de la taille et qui s’est pendu à un arbre.
- « Qu’est-ce que tu fais ?
- Tu vois bien, je me suis pendu.
- Mais, imbécile, c’est autour du cou qu’il faut mettre la corde, pas autour de la taille.
- J’ai bien essayé, mais je manquais d’air !


Envoyer par email

Le médecin-chef fait une inspection dans l’asile.
Au réfectoire, il trouve tous les fous couchés par terre, à l’intérieur d’un cercle de craie, et se livrant à de multiples contorsions.
Il n’y en a qu’un qui ne se livre pas à cette agitation.
Il est resté à table, sa tarte aux pommes à la main.
- Qu’est-ce que ça veut dire ? Lui demande le médecin-chef.
- Ca veut dire, fait l’autre, que j’ai tracé cette ligne blanche par terre et que j’ai promis mon dessert au premier qui réussirait à passer dessous...


Envoyer par email

Pendant la visite d’un asile psychiatrique, Mr le ministre de la santé, demande au directeur quel est le critère qui définit la guérison d’un patient.
- Et bien, dit le directeur, nous remplissons une baignoire, nous offrons une petite cuillère et une tasse à thé et nous demandons au patient de vider la baignoire.
- Je comprends, dit le ministre. Une personne normale choisit la tasse, qui est plus grande.
- Non ! répond le directeur. Une personne normale tire le bouchon de la baignoire ...


Envoyer par email

Moniquer et Robert

Robert et Monique sont des malades mentaux qui résident dans un hôpital
psychiatrique.
Un jour Monique longe la piscine.
Elle tombe à l’eau et coule à pic.
Ni une ni deux, Robert saute à l’eau et va chercher Monique au fond.
Il la ramène à la surface.

Quand le Directeur apprend l’acte héroïque de Robert, il décide de le
laisser sortir immédiatement car il pense que si Robert est capable d’un tel
acte il doit être mentalement stable.

Le Directeur va lui-même annoncer cette bonne nouvelle à Robert.
Il lui dit :
- J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle à t’apprendre !
La bonne c’est que nous te laissons sortir de l’hôpital parce que tu as été
capable d’accomplir un acte de bravoure en sauvant la vie d’une autre
personne. Je crois que tu as retrouvé ton équilibre mental. La mauvaise, c’est que Monique s’est pendue dans la buanderie avec la ceinture de sa robe de chambre.

Et Robert de répondre au Directeur :
- Elle ne s’est pas pendue, c’est moi qui l’ai accroché pour qu’elle sèche.


Envoyer par email

Le fou

Dans un asile , un fou promène son stylo et le directeur de ce lieu lui dit :
- Tu promènes ton chien ?
Et le fou lui répond mais non c’est mon stylo ! Le directeur décide de le renvoyer chez lui. En sortant le fou se tourne vers son stylo et lui dit :
- C’est bien Rex !


Envoyer par email

3 fous

3 fous passent un test avant la sortie.
- Combien font 3 fois 3 ?
Le premier répond :
- 648.
Il n’est pas guéri.
Le deuxième répond :
- Vendredi.
Idem pour celui-là.
Le troisième répond :
- Cela fait neuf.
- Bien !
Tu es guéri !
Mais comment as-tu fait pour trouver ?
- C’est tout simple :
j’ai divisé 648 par vendredi !