Uneblague
.com

Une blague : vidéos, blagues et images drôles


Blagues Hard (+18 ans)


> Accueil > Blagues > Hard XXX (+18 ans) > Blagues Hard (+18 ans)

Envoyer par email

Que fait une femme dans le lit après l’amour ?
- Elle gêne


Envoyer par email

Comment faire pour qu’un macho arrête de se vanter sur la taille de son sexe pendant l’amour ?
- En lui demandant : "Est-ce qu’elle est dedans là ?"


Envoyer par email

La petite Laetitia à sa maman :
"Dis maman, comment ça s’écrit "bite" ? avec un "T" ou avec deux "T" ?
"Tu peux en mettre trois ; c’est jamais assez long !"


Envoyer par email

Comment savoir qui est le meilleur coup masculin dans un camp de nudistes ?
- C’est celui qui peut transporter une douzaine de beignets sans les mains
... Et le meilleur coup féminin ?
- C’est celle qui parvient à manger le douzième beignet sans les mains.


Envoyer par email

Comment appelle-t-on une fille qui a décidé de ne coucher avec personne avant le mariage ?
- Pourquoi voulez-vous l’appeler ?


Envoyer par email

Quelle différence y a-t-il entre les seins d’une femme et un train électrique. ?
- Aucune, les deux sont destinés aux enfants, mais c’est toujours le père qui joue avec.


Envoyer par email

Qu’est-ce qui est rose, qui fait 5 cm normalement, 15 cm déplié et qui fait rêver toutes les filles de 18 ans ?
- Le permis de conduire.


Envoyer par email

Alors qu’il s’arrête dans une pharmacie pour s’acheter une boite de préservatifs, un jeune homme plaisante avec le pharmacien :
"Ce soir, c’est l’anniversaire de ma petite amie. Je vais lui faire un beau cadeau !"
"Ah oui ?" répond l’autre, "Dans ce cas, vous devriez peut-être choisir ceux-ci : ils sont présentés dans un joli emballage."
"Vous n’avez pas compris," répond le jeune homme, "ce sont les préservatifs qui sont l’emballage du cadeau !"


Envoyer par email

Quelle est la différence entre aimer, aimer beaucoup et haïr ?
- Recracher, avaler et mordre


Envoyer par email

Rancunière la nana

Un homme et sa femme s’affairent dans le jardin derrière la maison. Le mari dit à sa femme :
- OUAH .... ton derrière est aussi large que le barbecue !!!
La femme ignore la remarque désobligeante. Le soir venu, le couple est au lit et l’homme commence à se coller à sa femme. Elle le repousse et lui dit calmement :
- Si tu penses que je vais faire chauffer le barbecue juste pour une si petite saucisse, tu te trompes !!!


Envoyer par email

Mamie chez le gynéco

Depuis que son mari est mort, Madame Coules est hébergée chez sa fille Anne-Perette. Comme chaque année, Madame Coules se fait faire un bilan médical chez le gynéco.

Aujourd’hui, c’est le jour du rendez-vous, et naturellement, Madame Coules prend une douche. Lorsqu’elle sort de la cabine, elle remarque la bombe de déodorant sur la tablette du lavabo, et se dit qu’un petit coup de ’sent-bon’ ne fera pas de mal... et elle se balance quelques coups de spray bien placés, puis elle s’habille.

Un peu plus tard, on retrouve madame Coules chez le gynéco, avec les jambes dans les étriers.
Le docteur s’installe et tout de suite commente :

- Tiens tiens tiens, Madame Coules, mais c’est qu’on s’est pomponnée aujourd’hui hein ? Madame Coules est extrêmement gênée par les commentaires du gynéco, et elle reste muette tout le temps que dure la consultation. En rentrant chez sa fille, elle est encore rouge comme une tomate et sa fille ne manque pas de la questionner :
- Qu’est-ce qui s’est passé maman ?
- Oh la la, tu ne peux pas savoir comment je suis honteuse... Et la mère rapporte les commentaires du gynéco à sa fille. Puis elle ajoute :
- Je ne sais pas vraiment pourquoi il a dit cela, tout ce que j’avais fait, c’est de mettre un peu de ton spray déodorant !
- Mais maman, je n’ai pas de spray déodorant !...
- Mais si ! Viens dans la salle de bains, je vais te montrer ! Et là-dessus, la mère et la fille vont dans la salle de bains, et la mère montre l’objet en question à sa fille qui répond dans un grand éclat de rire :
- Maman... Tu aurais du mettre tes lunettes ! Ce que tu prenais pour du déodorant, c’était de la laque à cheveux avec des paillettes.


Envoyer par email

Attention, patron au travail....

Un patron est en train de besogner sa secrétaire sur son bureau.
La secrétaire demande :
- Est-ce qu’il y est là ?
Le patron répond d’un air satisfait :
- Ouais, il y est tout entier.
Alors la secrétaire :
- Ooooooh, qu’est-ce qu’il est gros...


Envoyer par email

Le canard au ciné

C’est un gars qui possède un canard comme animal familier, et aujourd’hui, il a décidé d’aller au cinéma avec lui.
Il arrive au guichet et demande à la vendeuse :
- Deux places pour "Babe", une pour moi, et une pour mon canard
- Mais, vous ne pouvez pas amener un canard ici, enfin ! Pas question de vous laisser entrer.
Alors le gars s’en va, mais le canard avait vraiment envie de voir le film, et notre type revient un peu plus tard, en ayant pris soin de cacher le palmipède dans son pantalon...
Et la guichetière n’y voit que du feu !

Le gars entre dans la salle et s’installe à côté de deux vieilles filles. Puis il ouvre sa braguette, pour que le canard puisse voir le film.
À ce moment là, la voisine directe du gars dit à sa copine à l’oreille :
- Je crois que mon voisin est un exhibitionniste et qu’il a sorti son machin...
L’autre lui répond, toujours à voix basse :
- Tu n’as qu’à l’ignorer !
Et la première reprend :
- Je peux pas, il est en train de bouffer tout mon pop-corn.....


Envoyer par email

Parkinson

C’est un vieux qui est atteint de la maladie de Parkinson. Il entre dans une maison très particulière, et demande à la mère maquerelle :

- Bonjour, je voudrais cinq filles, siouplait.
- Quoi ? Cinq d’un coup, non mais ça va pas ?
Et le pépé aligne alors les billets et reste planté devant la dame :

- Cinq, hein ? Bon c’est d’accord.
Le pépé monte donc avec les cinq filles. Il s’allonge sur le plumard de tout son long les bras et les jambes écartées, et il dit :

- Toi, tu m’tiens le pied gauche ! Toi, le pied droit ! Toi, le bras gauche ! Toi, le droit !... Et toi, tu montes là-dessus, là ! ! dit-il en désignant la partie la plus intime de son anatomie.
Les filles s’exécutent, et le papy fait alors :

- C’est bon, maintenant : lâchez tout !


Envoyer par email

Wilkinson ou Gilette ?

C’est un anglais qui passe ses vacances en France dans un petit village et qui n’a plus de lames pour son rasoir. Il se rend chez l’épicier du coin et demande :
- Do you avoir des lames de razor ?
- Oui monsieur (et l’épicier lui tend une boite de Gilette)
- Aow, mais ce ne sont pas des Wilkinson. Vous n’avez pas Wilkinson ?
- Non monsieur, désolé. Mais les Gilette, c’est des bonnes aussi vous savez !
- Mais elles sont beaucoup inférieures à Wilkinson, this is british steel you know... Grande qualité !

Alors l’épicier lui répond :
- Écoutez bien, je peux vous assurer que les Gilette n’ont rien à envier aux Wilkinson. La preuve : l’an dernier, ma femme en a avalé une. Ça lui a fait une amygdalectomie, une ovariectomie, une hystérectomie, ça a coupé deux doigts au postier, circoncis le maire, émasculé l’instituteur... et j’ai encore pu me raser 10 fois avec après !


Envoyer par email

Histoire de chattes...

C’est l’histoire de trois petites chattes qui ont très chaud.
Soudain elles voient une flaque d’eau en plein milieu d’une route.
La première fonce et se jette dans la flaque. Elle se fait écraser. Elle va au paradis : St Pierre lui dit : "toi, tu iras en enfer"
La deuxième fonce et met juste une patte dans la flaque avant de se faire écraser. St Pierre lui dit la même chose.
La troisième traverse et se fait écraser sans avoir touché la flaque. St Pierre l’accueille au Paradis.
Quelle est la morale de cette histoire ? "quand la chatte se mouille les saints sont durs"


Envoyer par email

Rapide

Une femme est dans la cuisine, se préparant à faire des œufs à la coque pour le petit déjeuner.
Son mari arrive.
Elle se retourne et dit : - Fais-moi l’amour, là, tout de suite !
Les yeux du mari s’illuminent et il pense : « Héhé, c’est mon jour de chance !!! »
Ne voulant pas laisser passer cette aubaine, il l’embrasse et l’honore sur la table de cuisine.
Ensuite, elle lui dit "Merci !" et retourne à ses oeufs à la coque.
Un peu perplexe, il demande :
- Tu peux m’expliquer ?
- Le minuteur pour les oeufs à la coque est cassé...


Envoyer par email

Ta femme

- Tu sais que ta femme se promène dans la rue sans p’tite culotte ?
- Hein ?! qui c’est qui te l’a dit ?
- Mon p’tit doigt...


Envoyer par email

Mettre les deux

Un gars de la ville, sans travail et sans argent, va à la campagne chercher refuge et nourriture. En arrivant à une ferme, où bien sûr il demande abri et de quoi se remplir la panse, un fermier lui prête bonne oreille.
- Je te loge et te nourris, mais tu travailleras pour ta pitance. Autre chose de très important, j’ai deux filles, et si tu touches l’une d’entre elles, tu es mort !
Le gars de la ville accepte. Bien repu, il va dormir à la grange afin d’être frais et dispo pour le lendemain. A la première heure le fermier va le chercher et l’amène aux champs afin qu’il gagne sa pitance. Voyant les chaussures de notre citadin, le fermier n’en revient pas.
- Tu ne pourras jamais travailler avec ce genre de godasses ! Va donc dans la chambre des filles, dans la garde-robe tu trouveras des bottes : mets les et reviens vite.
En arrivant dans la chambre, et voyant les belles à demi vêtues et encore endormies, il ne peut résister et entreprends de bien servir la première des filles. N’ayant reçu pour ainsi dire pas de résistance avec la première, il ose entreprendre la deuxième. Malheur, il y a résistance, elle se met à crier :
- Tu ne peux pas faire cela mon père va te tuer.
- Mais non, dit-il, c’est lui qui m’envoie, tu vas voir...
Il va à la fenêtre, l’ouvre et crie :
- Hé le père, je les mets toutes les deux ???
Et le père répond :
- Bien sûr, innocent !


Envoyer par email

Joueur de billard

C’est un type fana de billard qui chope une femme pas farouche. Il l’emmène chez lui. Le femme se déshabille, et l’attend sur le lit les jambes écartées. Au bout de 10 minutes, le gars ressort de la salle de bain, le gland enduit de craie, et regarde la femme sous toute les coutures. La femme :
- Qu’est ce que tu fous, tu viens ?
- Attends, je sais pas si je vais me faire la noire ou la rose.