Uneblague
.com

Une blague : vidéos, blagues et images drôles


Dieu, l’église et la religion - 2


> Accueil > Blagues > Vie courante > Dieu, l’église et la religion > Dieu, l’église et la religion - 2

Envoyer par email

l’euro

Nous sommes le 17 février 2002, il est minuit.
L’EURO règne sur toute la France... et donc, le Franc meurt.
Un par un, toutes les monnaies scripturales en Francs montent au ciel, et se présentent devant saint-Pierre.
Et en tout premier, porté par sa grande envergure, arrive le billet de 500 francs.
Saint-Pierre le dévisage avec mépris, et lui dit :
"Je suis très occupé, prends ton tour. Tiens, mets-toi à la fin de la file d’attente."
Le billet de 500 Francs s’aperçoit qu’il lui faudra des heures pour arriver en tête de file, et s’en indigne, d’autant que nombre des gens qui patientent ont des têtes pas très catholiques.
"Va à la queue, te dis-je !" tonne le portier céleste. Le gros billet s’exécute. Même chose pour le billet de 100 Francs, puis de 50 Francs, etc. : tout le monde est envoyé à la queue sans amabilité aucune, dans l’ordre décroissant des dénominations.
Vient à son tour la petite pièce d’un franc, toute guillerette.
"Ah, c’est toi, dit Saint-Pierre, le visage rayonnant. Va, mon amie, tu peux rentrer immédiatement au Paradis !"
Tollé général des billets, tout là-bas, en bout de ligne :
"Hé, Saint-Pierre ! Et nous ? Pourquoi elle et pas nous ?"
La pièce d’un franc s’arrête pile, et leur fait face :
"Dites, les gars... Vous n’êtes pas du tout comme moi... Vous, Saint-Pierre, il ne vous a pas souvent vus à la messe... !"


Envoyer par email

Le baptéme

Vous savez que chez les Baptistes, on pratique le baptême sur des adultes, et en les immergeant totalement dans l’eau d’une rivière...
C’est l’histoire d’un clochard rond comme une queue de pelle qui arrive en pleine cérémonie de baptême baptiste.

Voyant le pasteur au beau milieu de la rivière, le clochard le rejoint tant bien que mal.
L’homme d’église qui n’a pas remarqué l’état d’ébriété de son ouaille lui dit :
"Mon frère, es-tu prêt à trouver Jésus ?"

Le clochard regarde derrière lui, constate que c’est bien à lui que s’adresse le pasteur et répond alors :
"Oui révérend... Un peu que je le veux."

À ce moment là, le pasteur l’attrape par le col, lui plonge la tête sous l’eau, puis il le ramène à l’air libre.
"Est-ce que tu as trouvé Jésus ?" interroge le révérend.

"Nooon, je l’ai pas trouvé !" répond le poivrot.
Le révérend le replonge alors un peu plus longtemps dans l’eau de la rivière et lui demande :
"Et maintenant mon frère, as-tu trouvé Jésus ?"
"Noooon, toujours pas révérend."
Énervé, le pasteur laisse l’ivrogne pendant une bonne trentaine de secondes la tête sous l’eau, puis il le récupère enfin et lui demande d’un ton rude :
"Alors bon sang, as-tu enfin trouvé Jésus maintenant ?"

Le clochard se frotte les yeux et murmure à l’oreille du pasteur :
"Vous êtes sûr que c’est ici qu’il est tombé ?"


Envoyer par email

L’eau de là

Le patron à son employé :
- Est-ce que vous croyez à la vie après la mort ?
- Heu, oui patron...
- Ah alors tout va bien. Parce que hier, après que vous ayez quitté le travail plus tôt pour aller à l’enterrement de votre grand-mère, elle est passée pour vous donner un petit bonjour.


Envoyer par email

Pourquoi les synagogues sont-elles rondes ?
- Pour que les fidèles n’aient pas d’endroit où se cacher quand passe l’assiette pour l’obole


Envoyer par email

Quelle est la différence entre le Père Noël et le bon dieu ?
- Le père Noël il existe, lui


Envoyer par email

- Un mauvais garçon vient de mourir et comme de bien entendu, se retrouve en enfer sans même avoir été juge. Lorsqu’il arrive, un petit démon lui propose une visite guidée des lieux.
« Vous savez, entame le démon, l’enfer n’a pas bonne presse sur la terre. Mais c’est un paradis pour ceux qui ont des vices. Par exemple, je suis sûr que vous aimez l’alcool »
L’homme acquiesce et son guide lui explique : « Vous allez beaucoup aimer les lundis. On boit de la bière et du whisky jusqu’a plus soif ! Et vous aimez fumer aussi ? »
Comme l’homme répond par l’affirmative, le démon commente : « Alors vous allez aimer les mardis. On nous livre les meilleurs cigares du monde, tout droit venus de Cuba ! »
L’homme réplique : « C’est vrai ça. Ca a l’air bien organisé chez vous. »
Et le démon poursuit : « Je suis sûr que vous aimez jouer aussi ? »
L’homme approuve et le démon lui dit : « Vous allez adorer les mercredis alors. On joue au tiercé, au black-jack, au poker et à la roulette toute la nuit. Tout le monde s’amuse beaucoup le mercredi ! Et vous aimez les drogues douces aussi ? »
L’homme : « Ben, plutôt oui »
Le démon explique : « Vous allez adorer les jeudis. On en fume et on écoute du reggae toute la nuit ! Et vous êtes homo ? »
L’homme répond : « Non, pas du tout ! »
Et le démon conclue : « Alors vous n’allez sans doute pas aimer les vendredis ! »


Envoyer par email

L’énigme surnaturelle

C’est trois bonshommes : un philosophe, un mathématicien et un idiot, qui voyageaient tous les trois dans le même autocar, et qui suite à un terrible accident de la circulation trouvent la mort.
Nos trois accidentés se retrouvent illico devant Saint Pierre aux Portes du Paradis.

Saint Pierre leur dit tout de suite :
"En raison d’une surpopulation du Paradis, il a été décidé que la sélection des nouveaux arrivants serait plus drastique... D’ailleurs, il a aussi été décidé que ce serait le diable et non plus moi qui effectuerait cette sélection, et je suis bien content car ça va me faire des vacances !"

Là dessus, Saint Pierre se casse, et voilà Satan qui arrive, et qui dit tout de suite :
" Bon, les gars, je vous explique le topo : si l’un d’entre vous arrive à me poser une question pour laquelle je ne connais pas la réponse, ou bien pour laquelle je donne une mauvaise réponse, vous serez acceptés au Paradis. Sinon, vous venez avec moi en Enfer. Compris ?!."

Le philosophe fait le premier pas et interroge le Malin :
"Bon, d’accord. Faites-moi un résumé des enseignements de Socrate"

Aussitôt, une pile de feuillets dactylographiés apparaît dans les mains du philosophe, qui, après les avoir lus doit conclure que la réponse apportée était celle escomptée"

Et Satan expédie donc le philosophe en Enfer.

Le mathématicien s’avance ensuite et demande :
"Quelle est la formule mathématique permettant de modéliser les voyages interstellaires à une vitesse supérieure à celle de la lumière ?"

En un éclair, le diable fait apparaître un tableau noir long comme la grande muraille de Chine et remplit de symboles et d’équations mathématiques.

Avec un rire féroce, le malin expédie le mathématicien dans le monde des ténèbres.L’idiot s’avance alors et dit à Satan :
"Apporte-moi une chaise !"

Satan lui donne une chaise.
"Perce 7 trous sur ce siège."

Le démon fait 7 trous dans le siège.

Ensuite, l’idiot s’assied sur la chaise, et émet aussitôt un pet bruyant et malodorant. Puis il se lève et dit au démon :
"Par quel trou mon pet s’est-il échappé ?"

Dubitatif, Belzébuth examine la chaise percée et finit par dire :
"Je dirai, le troisième trou en partant de la droite..."

"Faux", lui dit l’idiot, "le pet s’est échappé du trou de mon cul"
Et c’est comme ça que l’idiot alla au Paradis.


Envoyer par email

Bethleem, un certain jour de décembre il y a près de deux mille ans.
Les trois rois mages Gaspard, Melchior et Balthazar entrent dans une étable dans laquelle des animaux ainsi qu’un dénommé Joseph et sa femme Marie veillent sur un nouveau-né, placé dans une mangeoire.
Balthazar, exceptionnellement grand, se cogne la tête à l’entrée de l’étable et incapable de se contrôler pousse un "Jésus Christ !" sous l’effet de la douleur.
En l’entendant, Joseph dit à sa femme :
- Note bien ça, Marie. C’est quand même beaucoup mieux que Robert !"


Envoyer par email

Eau blanche

Le nouveau curé de la paroisse était si nerveux pour son premier sermon qu’il ne put pratiquement pas dire un mot. Pour préparer son deuxième sermon, le dimanche suivant, il demanda conseil à l’archevêque.
Ce dernier lui conseilla ce qui suit :
La prochaine fois, versez quelques gouttes de VODKA dans un verre d’eau et vous verrez qu’après quelques gorgées, vous serez plus détendu.
Le dimanche suivant, le prêtre suivit ce conseil et, en effet, se sentit si bien qu’il aurait pu parler n’importe où, tellement il était détendu.
Après son sermon, de retour à la sacristie, il trouva un mot de l’archevêque qui disait ce qui suit :
Mon Fils :
La prochaine fois, mettez quelques gouttes de vodka dans de l’eau, et non pas quelques gouttes d’eau dans de la vodka.
Je vous fais part de quelques observations afin que ce que j’ai vu aujourd’hui au cours de votre sermon ne se répète pas :

- Il n’y a nul besoin de mettre une rondelle de citron sur le bord du calice.
- Ce ne sont pas les WC, mais le confessionnal qui se trouve à côté de l’autel.
- Evitez de vous appuyer sur la statue de la Sainte Vierge et surtout évitez de la serrer dans vos bras et de l’embrasser.
- Il y a 10 commandements et non 12.
- Les apôtres étaient 12 et non 7. Aucun d’entre eux n’était nain.
- Nous ne parlons pas de Notre Seigneur Jésus Christ et de ses apôtres comme de "J.C. & Co.".
- Nous ne nous référons pas à Judas comme à "ce fils de pute".
- Vous ne devez pas parler du Pape en disant "Le Parrain".
- Ben Laden n’est pour rien dans la mort de Jésus.
- L’eau bénite est faite pour bénir et non pas pour se rafraîchir la nuque.
- Ne célébrez jamais la messe assis sur les marches qui mènent à l’autel, et encore moins le pied posé sur la Bible.
- Les hosties sont pour la communion et non pas des gâteaux apéritifs à consommer avec le vin de messe.
- Les pécheurs iront en enfer et non "se faire enculer".
- L’initiative d’appeler les fidèles à danser était bonne, mais PAS celle de faire la chenille dans toute l’église..
- IMPORTANT : Le type assis près de l’autel, auquel vous vous êtes référé comme : "le pédé" et "le travelo" en jupe, c’était moi !
J’espère que ces erreurs seront corrigées dimanche prochain.
Sincères salutations,

L’Archevêque


Envoyer par email

Quelle est la meilleure chose quand on travaille au Vatican ?
- Aucune collecte de bureau pour des mariages ou des naissances.


Envoyer par email

Quelle est la difference entre un cure et un ferrailleur ?
Le ferrailleur a du fer a ne savoir qu’en foutre, alors que le cure a du foutre a ne savoir qu’en faire.


Envoyer par email

C’est un cure qui invite un autre cure chez lui (eh oui, même les cures s’invitent).
L’invite se rend donc chez l’invitant et constate que la bonne de ce dernier n’a de loin pas atteint l’age canonique puisqu’il s’agit d’une jolie jeune demoiselle (!) d’une vingtaine d’année.
La soirée se déroule sans problème et finalement les cures se séparent contents et... un peu éméchés.
Le lendemain, la bonne arrive paniquée vers le cure et lui dit : "La louche a disparu, je ne peux pas servir la soupe !"
Et le cure lui répond : "C’est probablement mon ami d’hier soir qui m’a fait une blague. Je vais lui écrire."
Et il lui envoie la lettre suivante : Cher ami, je ne dis pas que vous m’avez chipe ma louche, je ne dis pas non-plus que vous aviez l’intention de le faire, mais si vous la trouvez chez vous, je vous prie de me la rendre Et quelques jours plus tard, il reçoit cette lettre en retour : Cher ami, je ne dis pas que vous couchez avec votre bonne, je ne dis non-plus que vous avez l’intention de le faire, mais si vous aviez dormi dans votre lit, vous auriez retrouve la louche !


Envoyer par email

Une Mignonne

Une petite pièce de 20 centimes vient de mourir.

Après une vie exemplaire, elle monte au paradis, un peu inquiète du sort que lui réserve Saint Pierre.

En arrivant, elle est accueillie chaleureusement par tous les anges et Saint Pierre en personne l’embrasse et l’installe sur le plus beau nuage
du Paradis.
On la traite comme une reine, elle-même ne comprend pas ce qui lui arrive.
Peu de temps après, c’est un billet de 500 qui passe l’arme à gauche. Le voilà aussi au paradis.
Mais l’accueil est nettement plus froid et Saint Pierre lui montre un discret petit nuage en lui disant que sa place est là.
Lui, le billet de 500 est laissé de côté et personne ne s’occupe de lui. Alors que pour la pièce de 20 centimes, tout le monde se met en 4.
Quelques temps plus tard, le billet de 500 n’y tenant plus, demande à parler à Saint Pierre :
"Saint Pierre, comment se fait-il que la pièce de 20 centimes soit traitée comme une reine et que moi, le billet de 500, je sois mis de côté ?"
Et Saint Pierre lui répond :
"Toi, tu t’écrases,...on t’a pas vu souvent à la messe !"


Envoyer par email

Qui était jésus ?

Nous savons maintenant que Jésus était un publicitaire tzigane juif de couleur noire et d’origine italienne habitant la Californie !

Il y a 3 bonnes raisons de penser que Jésus était Noir :
1) Il appelait tout le monde "mon frère"
2) Il aimait chanter la gloire de Dieu
3) Il n’a pas eu un procès équitable

Il y a aussi 3 bonnes raisons de penser que Jésus était Juif :
1) Il a repris l’affaire de son père
2) Il est resté à la maison jusqu’à l’âge de 33 ans
3) Il était sûr que sa mère était vierge,et sa mère était sûre qu’il était Dieu.

Il y a aussi 3 bonnes raisons de penser que Jésus était Italien :
1) Il parlait avec les mains
2) Il buvait du vin à tous les repas
3) Il mangeait exclusivement de la cuisine à l’huile d’olive

Il y a aussi 3 bonnes raisons de penser que Jésus était Californien :
1) Il avait les cheveux longs et il était toujours bronzé
2) Il aimait marcher pieds nus
3) Il a lancé une nouvelle religion

Il y a aussi 3 bonnes raisons de penser que Jésus était Tzigane :
1) Il n’a jamais travaillé un seul jour
2) Il n’a jamais écrit une seule ligne
3) La police l’a arrêté dans un jardin public où il campait sans autorisation.

Il y a enfin 3 bonnes raisons de penser que Jésus était un publicitaire :
1) Son livre est n° 1 au hit-parade depuis sa parution
2) Ses successeurs ont créé un paradis fiscal à Rome
3) Après 2000 ans de réflexion, personne n’est encore sûr d’avoir compris ce qu’il a dit...!


Envoyer par email

Ouvre la bible

C’est l’histoire d’un mec - un pauvre bougre, en vérité - malmené par la vie qui décide d’en finir. Il se rend dans une chambre d’hôtel, se saisit d’une chaise, accroche une corde au plafond et se la passe autour du cou.
A l’instant de sauter dans le vide, il se souvient d’une recommandation de sa vieille mère :
- Si un jour tu es en détresse, ouvre la bible à n’importe quelle page. Où que tes yeux se posent, tu sauras trouver la voie de la consolation.
Dans un effort surhumain, l’homme retire la corde, descend de la chaise, ouvre sa valise et prend une bible qu’il ouvre au hasard. Ses yeux se posent alors incidemment sur la phrase suivante :
- Va et repends-toi.


Envoyer par email

Le curé et le petit garçon

Une femme reçoit souvent son amant pendant que son mari est au travail.
Un jour, son fils de 8 ans se cache dans l’armoire pour voir ce que sa mère fait avec cet homme-là. Un moment plus tard, le mari rentre à l’improviste.

Paniquée, la femme cache son amant, dans la même armoire.
- le fils : fait sombre ici.
- l’amant : ouais c’est vrai
- le fils : j’ai un ballon de foot
- l’homme : content pour toi
- le fils : tu veux l’acheter ?
- l’homme : non merci
- le fils : mon père est là dehors
- l’homme : ok, combien
- le fils : 250 euros

Quelques jours plus tard, le fils se retrouve à nouveau dans l’armoire en compagnie de l’amant de sa mère.
- le fils : fait sombre ici
- l’homme : ouais c’est vrai
- le fils : j’ai des super baskets
- l’homme se rappelant la dernière fois grimace : combien ?
- le fils : 500 euros

Quelques jours plus tard, le père dit à son fils : mets tes baskets et prends ton ballon, on va faire une partie.
- le fils : je peux pas, j’ai tout vendu
- le père : pour combien ?
- le fils : 750 euros
- le père : c’est inadmissible d’arnaquer les gens comme ça ! Ces affaires n’ont jamais coûté ce prix là. Je t’amène à l’église pour te confesser.

Le père amène son fils à l’église, le pousse dans le confessionnal et ferme la porte.

- le fils : fait sombre ici
- le curé : merde, maintenant t’arrête tes conneries